La petite douceur des rebelles

C'est une publicité

Malgré la révolution permanente des moeurs, mentalité, modes, argots, accessoires, technologies et tendances culturelles, une rebelle reste une rebelle, une enfant reste une enfant, un roman reste un miroir.
Des cornichons au chocolat (1983) (sous le pseudonyme de Stéphanie) de Philippe Labro

Continuer la lecture de La petite douceur des rebelles

Chuuuuuut …..le maitre dort

Le maitre dort

Lui n’éprouvait pas le besoin de projeter l’encre de ses fantasmes sur la page blanche de femmes en devenir. Un être malléable ne lui inspirait pas de désir : c’était conquérir du vide. Il préférait les femmes que la vie avait polies et marquées, celles dont on touche, comme sur un livre en braille, les humiliations et les plaisirs au coin de la bouche et des yeux. Il aimait qu’avec un corps il y ait une âme un peu lasse et fourbue qui vienne se lover contre lui.
Fourrure – Adelaïde de Clermont-Tonnerre

Continuer la lecture de Chuuuuuut …..le maitre dort

La reine des Corbeaux

La reine des corbeaux

Le corbeau chante aussi bien que l’alouette pour qui n’y fait pas attention. Que de choses n’obtiennent qu’à leur saison leur juste assaisonnement de louange et de perfection !
Oeuvres complètes de w. shakespeare … (édition 1872) – William Shakespeare

Continuer la lecture de La reine des Corbeaux

Last Night



Fin de soirée.png

La soirée chez T. a été formidable. Comme les hommes sont charmants quand ils ne font pas partie de vos meubles…
Elle s’est appelée successivement rachel, monique, szyndler, calle, pagliero, gonthier, sindler. ma mère aimait qu’on parle d’elle – Sophie Calle

Continuer la lecture de Last Night

Forsaken

Forsaken.png

Certains souvenirs se refusent à sombrer dans l’oubli, quels que soient le temps écoulé ou le sort que la vie nous ait réservé. Des souvenirs qui gardent toute leur intensité et restent en nous comme la clé de voûte de notre temple intérieur.
Kafka sur le rivage – Haruki Murakami

Continuer la lecture de Forsaken