On the Beach

Mademoiselle F Blog

Post Blog here too => Versus Magazine

Continuer la lecture de On the Beach

Publicités

Betty Pearl

Betty Pearl.png

Bienvenue chez moi, je suis Betty, oui Betty Pearl. Vous pouvez m’appeler simplement Betty.  C’est mon nom d’artiste. Je me considère comme une artiste dans mon domaine. Qu’est ce que s’est? Loin d’être un mystère, vous n’avez pas deviné? Je suis danseuse burlesque. C’est une passion, ma passion. Ici dans mon univers, je peux être enfin, celle que j’ai toujours voulu être. Fantasque, amusante, touche à tout et d’une imagination sans borne. J’aime partager ma passion et montrer la beauté de mon art au public en quête d’un spectacle hors du commun. Betty Pearl c’est le nom que m’a donné le propriétaire du Cabaret où je me produits. James de son petit nom, aimait baptiser les nouvelles recrues… Mais pour l’heure, installez-vous sur ce fauteuil. Je vous raconterai tout de moi,  de ma vie, de mon passé, de mon présent et de mon futur…. Je vous offre du thé, peut-être?

Auteur Purple Leonis Oneill ( Nel4481)

Continuer la lecture de Betty Pearl

Mante Religieuse

Mademoiselle F Blog

Post Blog Here Too => Versus Magazine

Il était une fois…Toutes les histoires commencent comme ça dans les contes de fée, mais ici, je ne vais pas vous conter la superbe aventure d’une princesse en mal d’amour qui rencontre son prince pour l’épouser et avoir beaucoup d’enfant. Ici, c’est simplement une rencontre que j’ai fait il y a quelques années…Moi, vieil homme que vous pouvez voir aujourd’hui, les ride marquent mon vécu au bord de mes yeux,  j’appris bien malgré moi certains mystères de notre planète. Celles qui se cachent parmi nous et qui vous attrape pour vous emporter dans les ombres de la nuit… Ce que je ne savais pas encore à l’époque lorsque j’étais encore un jeune homme qui débutait la vie avec courage et détermination, que celle ci pouvait nous réserver aussi des dangers de toutes sortes. J’aime les femmes, toutes les femmes, même si j’avoue avoir un petit faible pour les brunes, encore aujourd’hui, moi, homme de ce monde, je parcourais le monde en quête d’aventure de sensation forte et de nouvelles expériences.

C’était en 1956, j’étais à Budapest. Magnifique ville qui m’accueillait à bras ouvert. Sur ma route, un voyageur, que j’avais rencontré dans une auberge, m’indiqua un lieu à ne pas manquer. Cet endroit était à visiter absolument pour les personnes très ouverte d’esprit, m’avait-il dit avec un petit clin d’œil qui en disait long sur la nature de l’établissement. Une maison close appelé la Mante Religieuse. Le nom de cet établissement pourrait inquiéter tout homme censé, mais à cet instant, la fougue et l’inconscience de ma jeunesse s’empara de moi et je n’hésitais pas bien longtemps pour entrer dans ce lieu de débauche. J’ai frappé six fois sur la porte, code que le patron de l’établissement avait exigé pour reconnaitre, les dit  » Amis des Vip ». De toute évidence celui ci fonctionna, car un homme de petite taille, m’avait ouvert la porte…j’eus même un doute sur la faculté de ce dit  » videur » à pouvoir faire le travail qui lui était demandé. Mais tout chef d’établissement connait son personnel,  s’il était à ce poste, c’est que ses compétence en la matière n’était plus à prouver, vous pouvez me croire….Il m’a laissé passé, refermant la porte derrière moi et retirant l’escabeau qui lui permettait de pouvoir regarder au Juda de la porte.

L’entrée était cosy, bordée d’un rouge sombre et d’une moquette couleur sang. Les murs avaient de l’âge, mais l’ensemble restait chaleureux et baignait de parfum d’encens et de tabac. Je passais un rideau épais qui me menait à la pièce principale. Mes narines étaient prises d’assaut par différentes odeurs, à la fois exquises et dérangeantes. Elles m’avaient enivré, rendant ma vue trouble, je devenais soule. Ma main fut attirée et prise par une autre. Je me sentais tituber lorsque j’ai été attiré avec force et mon torse avait percuté la douceur poitrine ferme et généreuse. Mon regard avait croisé un autre et je me retrouve hypnotisé par ce regard d’un vert absinthe, légèrement dissimuler derrière un masque de fleurs et de perles fines. Troublant regard qui changeait de couleur suivant les flammes des chandelles. Ses lèvres étaient bordé d’un noir, attirant mes pupilles sur l’apparition d’une dentition d’un blanc étincelant. Elle avait pour seul vêtement, un tatouage de dentelles sur sa peau d’albâtre. J’ai tremblé….J’ai tremblé, oui, j’ai tremblé….mon corps était immobile, je ne pouvais me décider à partir, une sensation de malaise, d’un danger imminent n’arrêtait pas de m’envahir la tête alors qu’elle me faisait littéralement caresser son corps à l’aide des siennes, je me souviens du moindre détail, des moindres sensations que j’ai pu ressentir à son contact….la vitesse de mes battements de cœur…mon désire de la posséder…. J’étais dans mon monde juste avec elle, elle m’avait ensorcelé. C’est bien plus tard que je me rendis compte que j’étais le seul homme à être présent, une fois que cette aventure fut terminée….. et d’ailleurs, comment termina t-elle?  Dans la couleur rouge….comme disait un écrivain, la meilleure façon de combattre la tentation est d’y céder…je vous avoue qu’il y a certaines fois, pour sa vie, il vaux mieux ne pas le faire, c’est une leçon que j’ai appris dans cette aventure, j’en ai payé le prix de cette leçon, ma main gauche. J’ai eu de la chance malgré tout dans cette histoire….beaucoup plus que certains de mes prédécesseur qui furent dévorer par la Mante Religieuse….Elle existe…prenez garde….Mais faut avouer…C’était certainement la meilleure baise de ma vie…..

Continuer la lecture de Mante Religieuse

Demon Girl

Demon Girl.png

Je suis Tara, Démon supérieur de mon état. Je n’impressionne pas, je n’ai pas vraiment à paraitre effrayante dans un monde comme le mien. Je suis et je resterai un être qui impose par sa présence. J’ai cette spécialité, celle de promettre à ma prochaine âme humaine damnée tout ce qu’il désire. Un vœu, une signature. Les humain sont faciles à manipuler, s’attachant à des choses infimes qui remplissent leur vie que ce soit le retour d’un être cher ou alors juste le fantasme d’une fortune éphémère. Il y a déjà 9000 ans que je fais ce job. J’en suis fière. J’ai des objectifs à remplir. Mon seul soucie actuellement est mon rival, Donatien. Il est le numéro un des représentants de la firme  » Demonis Damned Corporation » Ce mois ci, il me manque 30 âmes pour atteindre enfin le podium de la meilleure employée du mois. La vie de démon, n’est pas si simple vous voyez….

Auteur par Purple Leonis Oneill ( Nel4481)

Continuer la lecture de Demon Girl