La reine des Corbeaux

La reine des corbeaux

Le corbeau chante aussi bien que l’alouette pour qui n’y fait pas attention. Que de choses n’obtiennent qu’à leur saison leur juste assaisonnement de louange et de perfection !
Oeuvres complètes de w. shakespeare … (édition 1872) – William Shakespeare

Continuer la lecture de La reine des Corbeaux

Sous les Rayons de Lune

Sous les rayons de la lune modere

Te souviens-tu de nos rencontres – Et de cette soirée d’azur, Des mots fiévreux et tendres, Ô mon aimé, ô mon amour
[ La Fille d’un héros de l’Union soviétique ]
Andreï Makine

Continuer la lecture de Sous les Rayons de Lune

Neige

Neige.png

L’amour commence comme il finira, il finit comme il a commencé, par cet effroi qui serre le cœur autour d’un vide, cet appel d’air entravé qui coupe le souffle comme un appel à l’aide, ce mouvement d’accordéon intime qui inspire et expire, diastole et systole, chaud-froid, pompe affolée.
Ni toi ni moi (2006) de Camille Laurens

Continuer la lecture de Neige

Last Night



Fin de soirée.png

La soirée chez T. a été formidable. Comme les hommes sont charmants quand ils ne font pas partie de vos meubles…
Elle s’est appelée successivement rachel, monique, szyndler, calle, pagliero, gonthier, sindler. ma mère aimait qu’on parle d’elle – Sophie Calle

Continuer la lecture de Last Night

Saveur Caramel

Saveur Caramel.png

« L’amour, écrit Stendhal, se forme par cristallisation. » Pour certains coeurs prompts à s’attendrir, c’est caramélisation qu’il faudrait dire.
L’amour – Marcelle Auclair

Continuer la lecture de Saveur Caramel

Medium

Medium

Un médium a dit : L’enfer n’est pas un lieu, c’est un État. Nous pourrions ajouter : Le diable n’est ni une personne ni une force, c’est un vice, et, par conséquent, une faiblesse.
La Clef des grands mystères : Suivant Hénoch, Abraham, Hermès Trismégiste et Salomon de Alphonse-Louis Constant, dit Éliphas Lévi

Continuer la lecture de Medium

Provoque

Provoque

La vie, jeune homme, est une femme étendue, avec des seins rapprochés et gonflés, avec un grand ventre lisse et mou entre les hanches saillantes, avec des bras minces, des cuisses rebondies et des yeux mi-clos, qui dans sa provocation magnifique et moqueuse exige notre ferveur la plus haute, toute la tension de notre plaisir de mâle qui lui tient tête ou qui est fichu.
La montagne magique (1931), thomas mann (trad. maurice betz), éd. arthème fayard, coll. le livre de poche, 1994, p. 812-13 – Thomas Mann

Continuer la lecture de Provoque