Effeuillage

Effeuillage censure

Ce qui s’exprime, c’est les yeux noirs, les yeux qui la déshabillent ou la caressent, c’est la bouche carnassière, c’est la peau. Il croit qu’on dit l’essentiel avec la peau.
De la, on voit la mer – Philippe Besson

Continuer la lecture de Effeuillage

Publicités

Impact

La chute.png

Je n’ai pas envie de ressusciter la volonté, mais plutôt de me laisser dévaster par elle. Ouvrir les vannes de ce qui arrive et qu’enfin les personnages s’enfuient, m’échappent, tentent leur suicide. Ou le meurtre de l’auteur.
Un livre s’ecrit tot le matin – Dominique Sampiero

Continuer la lecture de Impact

Conversation Téléphonique

Conversation téléphonique.png

Je n’ai que quelques minutes, mais je te téléphone dès que je peux. Je suis un homme nouveau, tu me répares, tu me permets de m’aimer, je me sens beau, mon amour, que c’est bon d’être aimé. C’est à toi que je dois tout cela.
L’art de conjuguer les hommes mariés de Eva Kavian

Continuer la lecture de Conversation Téléphonique

Je suis là….

Je suis là.png

Pour les promenades à cheval, une grande forêt de pins s’étendait jusqu’au bord de la mer, sur des terrains jadis recouverts par les eaux et où les flottes romaines avaient jeté leurs ancres. C’était la Pineta de Boccace, le bois immémorial de Ravenne, où les chiens du Chasseur fantôme poursuivaient éternellement la Dame qui avait méprisé l’amour. Byron aima cette solitude sylvestre et marine, qu’animait le bruit des cigales.

Don juan ou la vie de byron (1952), andre maurois, édition grasset, coll. les cahiers rouges, 2006 (isbn 2-246-14564-3), chevalier servant, p. 354 – don juan ou la vie de byron, 1952 – André Maurois

Continuer la lecture de Je suis là….

Cherry

Cherry.png

Et je l’embrassai sur sa jolie bouche, rouge comme une cerise et ouverte sur de belles dents saines et appétissantes.

citation : Les Exploits d’un jeune Don Juan (1911) de Guillaume Apollinaire

Continuer la lecture de Cherry