The queen

The Queen

De Satan ou de Dieu, qu’importe ? Ange ou Sirène,
Qu’importe, si tu rends, – fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! –
L’univers moins hideux et les instants moins lourds ?
Les Fleurs du Mal (1857), XXI – Hymne à la beauté de Charles Baudelaire

Continuer la lecture de The queen

Publicités

Red Chic

Red chic.png

Je vais traverser cet hiver en silence, on ne peut s’approcher d’une rose rouge qu’en silence. J’ai au coeur un tourment de bois noir, je vais laisser tout ça virer au rouge et au clair.
La plus que vive (1996) de Christian Bobin

Continuer la lecture de Red Chic

Acrobate

Acrobate.png

La joie n’a pas de nuances : ce n’est qu’une dilatation du coeur. L’auteur d’un chef-d’oeuvre applaudi et une petite femme qui fait de l’équilibre sur du fil de fer, dans un cirque, jouissent pareillement de leur gloire.
Journal de Jules Renard

Continuer la lecture de Acrobate

Mademoiselle Rose

Mlle Rose.png

Écarquille tes yeux à la beauté des choses ; Nourris-toi du parfum de la femme et des roses ; Bois comme un banc de sable, et sois bon comme un chien, Et tâche de mourir bien.
La Muse gaillarde de Raoul Ponchon

Continuer la lecture de Mademoiselle Rose

Réception Mondaine

Reception mondaine

Sans une épouse bien née, la vie mondaine est impossible. La diplomatie se fait dans les salons privés, dans le luxe.
Taï-Pan (1966) de James Clavell

Continuer la lecture de Réception Mondaine