Les Damnées

Les damnées.png

La torche ensanglanta le fleuve de reflets écarlates. On aurait cru voir dans l’eau l’embrasement d’un palais. Les deux rives se détachaient en sanguine. Les arbres érigeaient des feuillages rouges, ainsi qu’en octobre… C’était aussi beau qu’un paysage d’enfer. Seulement, en fait de damnés, il n’y avait que moi. Et je ne crois pas avoir commis de péché assez grandiose pour mériter cette mise en scène splendide.
La dame à la louve, renée vivien, éd. alphonse lemaire, 1904, brune comme une noisette, p. 155 – la dame à la louve, 1904 – Renée Vivien

Continuer la lecture de Les Damnées

After the cataclysm…

Après la fonte des glaces.png

Cette mémoire des Justes est un trésor dont la sauvegarde est d’autant plus précieuse que le monde où nous vivons me semble menacé, non seulement par le désordre climatique, mais par le retour des intégrismes, après un demi-siècle où l’on avait pu se bercer du sentiment que la tolérance et l’œcuménisme étaient en progrès.
Une Vie – Simone Veil

Continuer la lecture de After the cataclysm…

Stranger

stranger.png

A travers le mal, qui est à la surface, le beau, qui est au fond, agit. Forma, la beauté. Le beau, c’est la forme. Preuve étrange et inattendue que la forme, c’est le fond. Confondre forme avec surface est absurde. La forme est essentielle et absolue ; elle vient des entrailles mêmes de l’idée. Elle est le Beau ; et tout ce qui est beau manifeste le vrai.
Proses philosophiques (1901-1937), Utilité du Beau de Victor Hugo

Continuer la lecture de Stranger

Big Bang

Big Bang.png

La vitesse est la forme d’extase dont la révolution technique a fait cadeau à l’homme. Contrairement au motocycliste, le coureur à pied est toujours présent dans son corps, obligé sans cesse de penser à ses ampoules, à son essoufflement ; quand il court il sent son poids, son âge, conscient plus que jamais de lui-même et du temps de sa vie. Tout change quand l’homme délègue la faculté de vitesse à une machine : dès lors, son propre corps se trouve hors du jeu et il s’adonne à une vitesse qui est incorporelle, immatérielle, vitesse pure, vitesse en elle-même, vitesse extase.

La Lenteur – Milan Kundera

Continuer la lecture de Big Bang

Le masque de Fer

le masque de fer

Je sais que vous aimer, c’est trahir la France, mais ne pas vous aimer, ce serait trahir mon cœur.

Film « L’homme au masque de fer » réplique de D’Artagnan.

Continuer la lecture de Le masque de Fer