Zen

C’est un voyage. Au début de ce voyage, dit un poème zen, la montagne au loin a l’air d’une montagne. Au fil du voyage, la montagne ne cesse de changer d’aspect. On ne la reconnaît plus, c’est toute une fantasmagorie qui remplace la montagne, on ne sait plus du tout vers quoi on s’achemine. À la fin du voyage, c’est de nouveau la montagne, mais ça n’a rien à voir avec ce qu’on apercevait de loin il y a longtemps, quand on s’est mis en route. C’est vraiment la montagne. On la voit enfin. On est arrivé. On y est.

Yoga (2020) de Emmanuel Carrère

Continuer la lecture de Zen

Mon Hiver

Oh ! combien je faisais attention jadis à toutes les époques de l’année ! Je saluais l’arrivée du printemps : j’aspirais après l’automne. Mais il n’y a plus maintenant ni été, ni hiver, depuis que, comblé de bonheur, l’aile de l’Amour m’abrite et qu’un éternel printemps plane autour de moi.

Épigrammes – Johann Wolfgang Von Goethe

Continuer la lecture de Mon Hiver

Douceur de L’Aube

La grand-mère lui avait toujours dit que le bonheur était comme la promesse de l’aube, si l’on s’en tient à la promesse sans s’obstiner à vouloir deviner ce qu’on aurait envie qu’elle révèle à l’avance.

Grossir le Ciel (2014) de Franck Bouysse

Continuer la lecture de Douceur de L’Aube