70 s

70 s censured

Assis sur le bord du trottoir, perdus dans leurs méditations individuelles, avec une gravité lointaine qui rejoint la mastication du casse-croûte, les hippies font chanvre à part.
Un malin plaisir de Antoine Blondin

Continuer la lecture de 70 s

Publicités

Eolia

Eolia censured.png

Entre la nuit du dehors et la lumière de la lampe, les souvenirs refluaient de l’obscurité, se heurtaient à la clarté et, tantôt immergés, tantôt apparents, montraient leurs ventres blancs et leurs dos argentés.
L’ecume des jours – Boris Vian

Continuer la lecture de Eolia

Le Sacrifice Neo-Andromède

Andromede.png

Toutes les religions sont cruelles, toutes sont fondées sur le sang, car toutes reposent principalement sur l’idée du sacrifice, c’est-à-dire sur l’immolation perpétuelle de l’humanité à l’inextinguible vengeance de la Divinité.
Dieu et l’ Etat (1882) de Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine

Continuer la lecture de Le Sacrifice Neo-Andromède

Beach

Beach.png

On s’est rhabillés dans la lumière de la nuit, sous les yeux des constellations enfilées comme des perles autour du cou du ciel voyeur. Sur la plage, j’observais nos corps gris qui ressemblaient à de la pierre ponce.
Aral (2012) de Cécile Ladjali

Continuer la lecture de Beach

La garde

La planque v2.png

Notre système militaire a été bâti exclusivement en vue de la défensive. Si l’ennemi attaque demain, je suis convaincu que nous lui tiendrons tête. Mais, s’il n’attaque pas, c’est l’impuissance quasi totale. Or, à mon avis, l’ennemi n’attaquera pas, de longtemps. Son intérêt est de nous laisser cuire dans notre jus… Puis, quand il nous jugera lassés, désorientés, mécontents de notre propre inertie, il prendra en dernier lieu l’offensive contre nous, avec, dans l’ordre moral et dans l’ordre matériel, de tout autres cartes que celles dont il dispose aujourd’hui.
Lettres, notes et carnets – Charles de Gaulle

Continuer la lecture de La garde