Enjoy the silence

Enjoy the silence.png

La pensée que l’humanité était perdue presque tout entière l’effleura soudain : dès l’éveil des sens, le démon reprenait ses droits, et seuls les enfants et quelques saints voyaient Dieu en paradis; tout le reste brûlait sans fin, brûlait à jamais.
Moïra de Julien Green

Continuer la lecture de Enjoy the silence

Publicités

Queen

Queen.png

La reine possédait un miroir magique, don d’une fée, qui répondait à toutes les questions. Chaque matin, tandis que la reine se coiffait, elle lui demandait :
– Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle. Et, invariablement, le miroir répondait :
– En cherchant à la ronde, dans tout le vaste monde, on ne trouve pas plus belle que toi.
Dans Blanche-Neige des frères Grimm – Jacob et Wilhelm Grimm

Continuer la lecture de Queen

Jeu interdit

Jeu interdit.png

N’apprenons rien et le prochain monde sera identique, avec les mêmes poids morts à soulever, les mêmes interdits à combattre….
Jonathan Livingston le goéland (1970), Richard Bach (trad. Pierre Clostermann), éd. Librio, 1994 (ISBN 2-277-30002-0), partie 2, p. 50 – Richard Bach

Continuer la lecture de Jeu interdit

Gardian

 

cyber warrior.png

Je me demande ce qu’il advient des occasions perdues. Peut-être notre ange gardien recueille-t-il celles que nous laissons échapper pour nous les rendre, quelque jour, quand nous serons devenus plus sages et que nous aurons appris la valeur du temps
Sourde, muette, aveugle de Helen Keller

Continuer la lecture de Gardian

Neon

Neon.png

La clarté blafarde des tubes de néon achève de leur donner des airs de malades ou de drogués: blancs et nègres y sont presque devenus de la même teinte métallique.
Projet pour une révolution à New York (1970) de Alain Robbe-Grillet

Continuer la lecture de Neon

Body Light

Body Light

Une femme ouvre son corps à un homme, il la possédera comme s’il lui appartenait. Quand un homme vous aime ainsi, il finira par vous haïr. Jamais un homme ne vous pardonnera la faiblesse qu’i a de vous aimer.

Citation : »La fille du fossoyeur » de Joyce Carol Oates

Continuer la lecture de Body Light