Enjoy the silence

Enjoy the silence.png

La pensée que l’humanité était perdue presque tout entière l’effleura soudain : dès l’éveil des sens, le démon reprenait ses droits, et seuls les enfants et quelques saints voyaient Dieu en paradis; tout le reste brûlait sans fin, brûlait à jamais.
Moïra de Julien Green

Continuer la lecture de Enjoy the silence

Le passeur

Le passeur.png

Pour Thomasina, les gens sont des rivières, toujours prêts à passer d’un état d’être à un autre. A ses yeux, il est injuste de traiter les gens comme des êtres achevés. Chacun est constamment en devenir ou en non-devenir.
Annabel – 2014 – Kathleen Winter

Continuer la lecture de Le passeur

Eolia

Eolia censured.png

Entre la nuit du dehors et la lumière de la lampe, les souvenirs refluaient de l’obscurité, se heurtaient à la clarté et, tantôt immergés, tantôt apparents, montraient leurs ventres blancs et leurs dos argentés.
L’ecume des jours – Boris Vian

Continuer la lecture de Eolia

Le Sacrifice Neo-Andromède

Andromede.png

Toutes les religions sont cruelles, toutes sont fondées sur le sang, car toutes reposent principalement sur l’idée du sacrifice, c’est-à-dire sur l’immolation perpétuelle de l’humanité à l’inextinguible vengeance de la Divinité.
Dieu et l’ Etat (1882) de Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine

Continuer la lecture de Le Sacrifice Neo-Andromède