Auburn

Auburn.png

J’ai posé la main sur son bras. Elle avait là, sur l’avant-bras, des taches de rousseur qui formaient un motif. Je le reconnaissais. Tout est pareil, ai-je pensé. A l’intérieur de tout ce temps qui a passé, nous sommes restés les mêmes.
Les chaussures italiennes – Henning Mankell

Continuer la lecture de Auburn

Publicités

Fleur des champs

Fleur des champs.png

Les soleils couchants Revêtent les champs, Les canaux, la ville entière, D’hyacinthe et d’or ; Le monde s’endort Dans une chaude lumière.
L’invitation au voyage – Baudelaire

Continuer la lecture de Fleur des champs

Je suis là….

Je suis là.png

Pour les promenades à cheval, une grande forêt de pins s’étendait jusqu’au bord de la mer, sur des terrains jadis recouverts par les eaux et où les flottes romaines avaient jeté leurs ancres. C’était la Pineta de Boccace, le bois immémorial de Ravenne, où les chiens du Chasseur fantôme poursuivaient éternellement la Dame qui avait méprisé l’amour. Byron aima cette solitude sylvestre et marine, qu’animait le bruit des cigales.

Don juan ou la vie de byron (1952), andre maurois, édition grasset, coll. les cahiers rouges, 2006 (isbn 2-246-14564-3), chevalier servant, p. 354 – don juan ou la vie de byron, 1952 – André Maurois

Continuer la lecture de Je suis là….

Alone

Alone.png

Se laisser guider par son instinct, suivre des chemins inconnus où tout devient important. Avoir le sentiment d’être de nouveau un enfant. Être curieux du monde et apprendre sans cesse. Tout a du sens quand on est comme cela, en voyage dans sa vie. Et qu’on s’est mis en route lorsqu’on était petit.
Je vis pas ma vie, je la rêve de Jacques Higelin

Continuer la lecture de Alone

Red Chic

Red chic.png

Je vais traverser cet hiver en silence, on ne peut s’approcher d’une rose rouge qu’en silence. J’ai au coeur un tourment de bois noir, je vais laisser tout ça virer au rouge et au clair.
La plus que vive (1996) de Christian Bobin

Continuer la lecture de Red Chic

White Univers

Sterile

Etre libre et seul, c’est oublier le temps présent. C’est retrouver en soi un univers à part qui vous appartient en propre et que vous n’avez livré à personne.
Les militants (1974) de Alice Parizeau

Continuer la lecture de White Univers

Amazone

Amazone

Le désir, dit-il, c’est avoir quelque chose à gagner, et l’amour quelque chose à perdre. Mais pour moi, il n’y a pas de différence, tout désir est de l’amour, parce que l’objet de mon désir, au moment où je le veux, où je tends vers lui, je sais que je vais le perdre, que je suis déjà en train de le perdre en le poursuivant.
Celle que vous croyez – Camille Laurens

Continuer la lecture de Amazone