La petite douceur des rebelles

C'est une publicité

Malgré la révolution permanente des moeurs, mentalité, modes, argots, accessoires, technologies et tendances culturelles, une rebelle reste une rebelle, une enfant reste une enfant, un roman reste un miroir.
Des cornichons au chocolat (1983) (sous le pseudonyme de Stéphanie) de Philippe Labro

Continuer la lecture de La petite douceur des rebelles

Chuuuuuut …..le maitre dort

Le maitre dort

Lui n’éprouvait pas le besoin de projeter l’encre de ses fantasmes sur la page blanche de femmes en devenir. Un être malléable ne lui inspirait pas de désir : c’était conquérir du vide. Il préférait les femmes que la vie avait polies et marquées, celles dont on touche, comme sur un livre en braille, les humiliations et les plaisirs au coin de la bouche et des yeux. Il aimait qu’avec un corps il y ait une âme un peu lasse et fourbue qui vienne se lover contre lui.
Fourrure – Adelaïde de Clermont-Tonnerre

Continuer la lecture de Chuuuuuut …..le maitre dort

Saveur Caramel

Saveur Caramel.png

« L’amour, écrit Stendhal, se forme par cristallisation. » Pour certains coeurs prompts à s’attendrir, c’est caramélisation qu’il faudrait dire.
L’amour – Marcelle Auclair

Continuer la lecture de Saveur Caramel

Instant rouge

Instant F.png

C’est vrai que le physique compte énormément dans mon métier. Au début, ça facilite beaucoup les choses, c’est comme une lumière rouge que l’on suspendrait pour attirer les regards.
Roch voisine jusqu’au bout de la tendresse – Joseph Poisle-Desgranges

Continuer la lecture de Instant rouge